Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

In short

tadlachance is an art association dedicated to nomad, relational and contextual  art practice founded In 2002 by Madeleine Doré and Françoise Rod.
The association  creates reflexive spaces that offer opportunities to perceive daily life differently. tadlachance has developed activities as those relating to the hospitality and opportunities provided for ‘nomad’ artists en route through France. tadlachance is dedicated also to special, one-off installations, contextual projects.  interventions, and multi-cultural art events in public spaces, facilitates research, and brings people together from a wide variety of cultural backgrounds.

Réseau C bien parti

tadlachance fait partie du réseau C'est bien parti. Un réseau de lieux d'art gérés par des artistes en Provence avec Artmandat à Barjols, Format à Fox Amphoux, La Porte étroite à Toulon et Le Garage à Lorgues

 

 

Publié par tadlachance

 Art en Ciel  Ce sont seize artistes internationaux vivant ensemble et créant sur place à Cuges Les Pins pendant une semaine débouchant sur un week-end de parcourt d'art autour des monuments historiques. Ce sont aussi quinze musiciens, une prestation de danse, un réalisateur, une médiatrice et une historienne, six associations, la médiathèque, des ateliers pour les enfants et plein de bénévoles.

 

Joo-young Kim  Installation : Ermitage, 2021 Performance : Se rapprocher de l’esprit, 2021      Mon travail repense intimement le thème de l’espace et sa dialectique : dedans / dehors, ici / au-delà, jusqu’à la vie / la mort. L’installation Ermitage me permet de consacrer un espace dans lequel je plonge dans une méditation profonde lors de ma performance. Ce moment particulier m’ouvre à un monde sans limite, sans dualité.
Joo-young Kim  Installation : Ermitage, 2021 Performance : Se rapprocher de l’esprit, 2021      Mon travail repense intimement le thème de l’espace et sa dialectique : dedans / dehors, ici / au-delà, jusqu’à la vie / la mort. L’installation Ermitage me permet de consacrer un espace dans lequel je plonge dans une méditation profonde lors de ma performance. Ce moment particulier m’ouvre à un monde sans limite, sans dualité.
Joo-young Kim  Installation : Ermitage, 2021 Performance : Se rapprocher de l’esprit, 2021      Mon travail repense intimement le thème de l’espace et sa dialectique : dedans / dehors, ici / au-delà, jusqu’à la vie / la mort. L’installation Ermitage me permet de consacrer un espace dans lequel je plonge dans une méditation profonde lors de ma performance. Ce moment particulier m’ouvre à un monde sans limite, sans dualité.
Joo-young Kim  Installation : Ermitage, 2021 Performance : Se rapprocher de l’esprit, 2021      Mon travail repense intimement le thème de l’espace et sa dialectique : dedans / dehors, ici / au-delà, jusqu’à la vie / la mort. L’installation Ermitage me permet de consacrer un espace dans lequel je plonge dans une méditation profonde lors de ma performance. Ce moment particulier m’ouvre à un monde sans limite, sans dualité.
Joo-young Kim  Installation : Ermitage, 2021 Performance : Se rapprocher de l’esprit, 2021      Mon travail repense intimement le thème de l’espace et sa dialectique : dedans / dehors, ici / au-delà, jusqu’à la vie / la mort. L’installation Ermitage me permet de consacrer un espace dans lequel je plonge dans une méditation profonde lors de ma performance. Ce moment particulier m’ouvre à un monde sans limite, sans dualité.
Joo-young Kim  Installation : Ermitage, 2021 Performance : Se rapprocher de l’esprit, 2021      Mon travail repense intimement le thème de l’espace et sa dialectique : dedans / dehors, ici / au-delà, jusqu’à la vie / la mort. L’installation Ermitage me permet de consacrer un espace dans lequel je plonge dans une méditation profonde lors de ma performance. Ce moment particulier m’ouvre à un monde sans limite, sans dualité.
Joo-young Kim  Installation : Ermitage, 2021 Performance : Se rapprocher de l’esprit, 2021      Mon travail repense intimement le thème de l’espace et sa dialectique : dedans / dehors, ici / au-delà, jusqu’à la vie / la mort. L’installation Ermitage me permet de consacrer un espace dans lequel je plonge dans une méditation profonde lors de ma performance. Ce moment particulier m’ouvre à un monde sans limite, sans dualité.
Joo-young Kim  Installation : Ermitage, 2021 Performance : Se rapprocher de l’esprit, 2021      Mon travail repense intimement le thème de l’espace et sa dialectique : dedans / dehors, ici / au-delà, jusqu’à la vie / la mort. L’installation Ermitage me permet de consacrer un espace dans lequel je plonge dans une méditation profonde lors de ma performance. Ce moment particulier m’ouvre à un monde sans limite, sans dualité.
Joo-young Kim  Installation : Ermitage, 2021 Performance : Se rapprocher de l’esprit, 2021      Mon travail repense intimement le thème de l’espace et sa dialectique : dedans / dehors, ici / au-delà, jusqu’à la vie / la mort. L’installation Ermitage me permet de consacrer un espace dans lequel je plonge dans une méditation profonde lors de ma performance. Ce moment particulier m’ouvre à un monde sans limite, sans dualité.
Joo-young Kim  Installation : Ermitage, 2021 Performance : Se rapprocher de l’esprit, 2021      Mon travail repense intimement le thème de l’espace et sa dialectique : dedans / dehors, ici / au-delà, jusqu’à la vie / la mort. L’installation Ermitage me permet de consacrer un espace dans lequel je plonge dans une méditation profonde lors de ma performance. Ce moment particulier m’ouvre à un monde sans limite, sans dualité.
Joo-young Kim  Installation : Ermitage, 2021 Performance : Se rapprocher de l’esprit, 2021      Mon travail repense intimement le thème de l’espace et sa dialectique : dedans / dehors, ici / au-delà, jusqu’à la vie / la mort. L’installation Ermitage me permet de consacrer un espace dans lequel je plonge dans une méditation profonde lors de ma performance. Ce moment particulier m’ouvre à un monde sans limite, sans dualité.
Joo-young Kim  Installation : Ermitage, 2021 Performance : Se rapprocher de l’esprit, 2021      Mon travail repense intimement le thème de l’espace et sa dialectique : dedans / dehors, ici / au-delà, jusqu’à la vie / la mort. L’installation Ermitage me permet de consacrer un espace dans lequel je plonge dans une méditation profonde lors de ma performance. Ce moment particulier m’ouvre à un monde sans limite, sans dualité.

Joo-young Kim Installation : Ermitage, 2021 Performance : Se rapprocher de l’esprit, 2021 Mon travail repense intimement le thème de l’espace et sa dialectique : dedans / dehors, ici / au-delà, jusqu’à la vie / la mort. L’installation Ermitage me permet de consacrer un espace dans lequel je plonge dans une méditation profonde lors de ma performance. Ce moment particulier m’ouvre à un monde sans limite, sans dualité.

Madeleine Doré, feuilles, 2021, aquarelle sur papier découpé. Le cycle de vie d’une feuille et ses transformations qui élèvent.
Madeleine Doré, feuilles, 2021, aquarelle sur papier découpé. Le cycle de vie d’une feuille et ses transformations qui élèvent.
Madeleine Doré, feuilles, 2021, aquarelle sur papier découpé. Le cycle de vie d’une feuille et ses transformations qui élèvent.
Madeleine Doré, feuilles, 2021, aquarelle sur papier découpé. Le cycle de vie d’une feuille et ses transformations qui élèvent.
Madeleine Doré, feuilles, 2021, aquarelle sur papier découpé. Le cycle de vie d’une feuille et ses transformations qui élèvent.
Madeleine Doré, feuilles, 2021, aquarelle sur papier découpé. Le cycle de vie d’une feuille et ses transformations qui élèvent.
Madeleine Doré, feuilles, 2021, aquarelle sur papier découpé. Le cycle de vie d’une feuille et ses transformations qui élèvent.

Madeleine Doré, feuilles, 2021, aquarelle sur papier découpé. Le cycle de vie d’une feuille et ses transformations qui élèvent.

Elena Panayotova La liberté est dans le futur, 2021  La vraie liberté est dans le futur, mais il faut travailler et se battre pour elle. Comment se sauver du monde commercialisé ? Seulement en travaillant pour gagner notre liberté ? Ou mieux croire dans la sincérité et suivre nos rêves et nos fantaisies.
Elena Panayotova La liberté est dans le futur, 2021  La vraie liberté est dans le futur, mais il faut travailler et se battre pour elle. Comment se sauver du monde commercialisé ? Seulement en travaillant pour gagner notre liberté ? Ou mieux croire dans la sincérité et suivre nos rêves et nos fantaisies.
Elena Panayotova La liberté est dans le futur, 2021  La vraie liberté est dans le futur, mais il faut travailler et se battre pour elle. Comment se sauver du monde commercialisé ? Seulement en travaillant pour gagner notre liberté ? Ou mieux croire dans la sincérité et suivre nos rêves et nos fantaisies.
Elena Panayotova La liberté est dans le futur, 2021  La vraie liberté est dans le futur, mais il faut travailler et se battre pour elle. Comment se sauver du monde commercialisé ? Seulement en travaillant pour gagner notre liberté ? Ou mieux croire dans la sincérité et suivre nos rêves et nos fantaisies.
Elena Panayotova La liberté est dans le futur, 2021  La vraie liberté est dans le futur, mais il faut travailler et se battre pour elle. Comment se sauver du monde commercialisé ? Seulement en travaillant pour gagner notre liberté ? Ou mieux croire dans la sincérité et suivre nos rêves et nos fantaisies.

Elena Panayotova La liberté est dans le futur, 2021 La vraie liberté est dans le futur, mais il faut travailler et se battre pour elle. Comment se sauver du monde commercialisé ? Seulement en travaillant pour gagner notre liberté ? Ou mieux croire dans la sincérité et suivre nos rêves et nos fantaisies.

Alain Brunet, constellations, 2001 300 format A4, feutre sur papier  14 points disséminés au hasard sur un format A4 reproduit 300 fois à l’identique, les possibilités de relier ces 14 points sont innombrables. Cette œuvre participative a permis d’en exploiter la diversité.
Alain Brunet, constellations, 2001 300 format A4, feutre sur papier  14 points disséminés au hasard sur un format A4 reproduit 300 fois à l’identique, les possibilités de relier ces 14 points sont innombrables. Cette œuvre participative a permis d’en exploiter la diversité.
Alain Brunet, constellations, 2001 300 format A4, feutre sur papier  14 points disséminés au hasard sur un format A4 reproduit 300 fois à l’identique, les possibilités de relier ces 14 points sont innombrables. Cette œuvre participative a permis d’en exploiter la diversité.
Alain Brunet, constellations, 2001 300 format A4, feutre sur papier  14 points disséminés au hasard sur un format A4 reproduit 300 fois à l’identique, les possibilités de relier ces 14 points sont innombrables. Cette œuvre participative a permis d’en exploiter la diversité.
Alain Brunet, constellations, 2001 300 format A4, feutre sur papier  14 points disséminés au hasard sur un format A4 reproduit 300 fois à l’identique, les possibilités de relier ces 14 points sont innombrables. Cette œuvre participative a permis d’en exploiter la diversité.
Alain Brunet, constellations, 2001 300 format A4, feutre sur papier  14 points disséminés au hasard sur un format A4 reproduit 300 fois à l’identique, les possibilités de relier ces 14 points sont innombrables. Cette œuvre participative a permis d’en exploiter la diversité.
Alain Brunet, constellations, 2001 300 format A4, feutre sur papier  14 points disséminés au hasard sur un format A4 reproduit 300 fois à l’identique, les possibilités de relier ces 14 points sont innombrables. Cette œuvre participative a permis d’en exploiter la diversité.
Alain Brunet, constellations, 2001 300 format A4, feutre sur papier  14 points disséminés au hasard sur un format A4 reproduit 300 fois à l’identique, les possibilités de relier ces 14 points sont innombrables. Cette œuvre participative a permis d’en exploiter la diversité.

Alain Brunet, constellations, 2001 300 format A4, feutre sur papier 14 points disséminés au hasard sur un format A4 reproduit 300 fois à l’identique, les possibilités de relier ces 14 points sont innombrables. Cette œuvre participative a permis d’en exploiter la diversité.

Adriana Cerecero Claustrum, un espace pour se retrouver, 2020-2021 Installation, toile, structure en PVC  Les quatre draps ont été teintés d’une couleur venue du ciel. L’effet de l’image imprimée est due à deux années d’exposition au soleil à travers les quatre baies vitrées de notre chalet. L’effet de la lumière peut se lire de deux manières : l’ une explicite, lumière et ombre, et l’autre implicite, contenue et silencieuse, qui se révèle dans la hâte de s’imposer sur l’obscurité. Le vide que contient cet espace crée une résonance silencieuse qui rappelle l’expérience du confinement, les états d’âme comme la solitude, le recueillement, la méditation et la rencontre avec soi.
Adriana Cerecero Claustrum, un espace pour se retrouver, 2020-2021 Installation, toile, structure en PVC  Les quatre draps ont été teintés d’une couleur venue du ciel. L’effet de l’image imprimée est due à deux années d’exposition au soleil à travers les quatre baies vitrées de notre chalet. L’effet de la lumière peut se lire de deux manières : l’ une explicite, lumière et ombre, et l’autre implicite, contenue et silencieuse, qui se révèle dans la hâte de s’imposer sur l’obscurité. Le vide que contient cet espace crée une résonance silencieuse qui rappelle l’expérience du confinement, les états d’âme comme la solitude, le recueillement, la méditation et la rencontre avec soi.
Adriana Cerecero Claustrum, un espace pour se retrouver, 2020-2021 Installation, toile, structure en PVC  Les quatre draps ont été teintés d’une couleur venue du ciel. L’effet de l’image imprimée est due à deux années d’exposition au soleil à travers les quatre baies vitrées de notre chalet. L’effet de la lumière peut se lire de deux manières : l’ une explicite, lumière et ombre, et l’autre implicite, contenue et silencieuse, qui se révèle dans la hâte de s’imposer sur l’obscurité. Le vide que contient cet espace crée une résonance silencieuse qui rappelle l’expérience du confinement, les états d’âme comme la solitude, le recueillement, la méditation et la rencontre avec soi.
Adriana Cerecero Claustrum, un espace pour se retrouver, 2020-2021 Installation, toile, structure en PVC  Les quatre draps ont été teintés d’une couleur venue du ciel. L’effet de l’image imprimée est due à deux années d’exposition au soleil à travers les quatre baies vitrées de notre chalet. L’effet de la lumière peut se lire de deux manières : l’ une explicite, lumière et ombre, et l’autre implicite, contenue et silencieuse, qui se révèle dans la hâte de s’imposer sur l’obscurité. Le vide que contient cet espace crée une résonance silencieuse qui rappelle l’expérience du confinement, les états d’âme comme la solitude, le recueillement, la méditation et la rencontre avec soi.
Adriana Cerecero Claustrum, un espace pour se retrouver, 2020-2021 Installation, toile, structure en PVC  Les quatre draps ont été teintés d’une couleur venue du ciel. L’effet de l’image imprimée est due à deux années d’exposition au soleil à travers les quatre baies vitrées de notre chalet. L’effet de la lumière peut se lire de deux manières : l’ une explicite, lumière et ombre, et l’autre implicite, contenue et silencieuse, qui se révèle dans la hâte de s’imposer sur l’obscurité. Le vide que contient cet espace crée une résonance silencieuse qui rappelle l’expérience du confinement, les états d’âme comme la solitude, le recueillement, la méditation et la rencontre avec soi.
Adriana Cerecero Claustrum, un espace pour se retrouver, 2020-2021 Installation, toile, structure en PVC  Les quatre draps ont été teintés d’une couleur venue du ciel. L’effet de l’image imprimée est due à deux années d’exposition au soleil à travers les quatre baies vitrées de notre chalet. L’effet de la lumière peut se lire de deux manières : l’ une explicite, lumière et ombre, et l’autre implicite, contenue et silencieuse, qui se révèle dans la hâte de s’imposer sur l’obscurité. Le vide que contient cet espace crée une résonance silencieuse qui rappelle l’expérience du confinement, les états d’âme comme la solitude, le recueillement, la méditation et la rencontre avec soi.
Adriana Cerecero Claustrum, un espace pour se retrouver, 2020-2021 Installation, toile, structure en PVC  Les quatre draps ont été teintés d’une couleur venue du ciel. L’effet de l’image imprimée est due à deux années d’exposition au soleil à travers les quatre baies vitrées de notre chalet. L’effet de la lumière peut se lire de deux manières : l’ une explicite, lumière et ombre, et l’autre implicite, contenue et silencieuse, qui se révèle dans la hâte de s’imposer sur l’obscurité. Le vide que contient cet espace crée une résonance silencieuse qui rappelle l’expérience du confinement, les états d’âme comme la solitude, le recueillement, la méditation et la rencontre avec soi.

Adriana Cerecero Claustrum, un espace pour se retrouver, 2020-2021 Installation, toile, structure en PVC Les quatre draps ont été teintés d’une couleur venue du ciel. L’effet de l’image imprimée est due à deux années d’exposition au soleil à travers les quatre baies vitrées de notre chalet. L’effet de la lumière peut se lire de deux manières : l’ une explicite, lumière et ombre, et l’autre implicite, contenue et silencieuse, qui se révèle dans la hâte de s’imposer sur l’obscurité. Le vide que contient cet espace crée une résonance silencieuse qui rappelle l’expérience du confinement, les états d’âme comme la solitude, le recueillement, la méditation et la rencontre avec soi.

Jean-Louis Paquelin Photon Noise Machine #2021c, 2021 Cellule photovoltaïque, moteur CC et contrôleur de vitesse, impression 3D, impression laser sur Rhodoïd, préamplificateur, processeur audio (Axoloti)  Ce travail plastique sonore intitulé Photon Noise Machine #2021c interroge la relation entre lumière et son. Il s'agit d'une interrogation de longue date, à l'articulation entre art et science, à laquelle il n'existe peut-être pas de réponse définitive du fait de la subjectivité de nos perceptions. Jean-Louis Paquelin ne propose pas ici d'interprétation mais une expérience du phénomène.
Jean-Louis Paquelin Photon Noise Machine #2021c, 2021 Cellule photovoltaïque, moteur CC et contrôleur de vitesse, impression 3D, impression laser sur Rhodoïd, préamplificateur, processeur audio (Axoloti)  Ce travail plastique sonore intitulé Photon Noise Machine #2021c interroge la relation entre lumière et son. Il s'agit d'une interrogation de longue date, à l'articulation entre art et science, à laquelle il n'existe peut-être pas de réponse définitive du fait de la subjectivité de nos perceptions. Jean-Louis Paquelin ne propose pas ici d'interprétation mais une expérience du phénomène.
Jean-Louis Paquelin Photon Noise Machine #2021c, 2021 Cellule photovoltaïque, moteur CC et contrôleur de vitesse, impression 3D, impression laser sur Rhodoïd, préamplificateur, processeur audio (Axoloti)  Ce travail plastique sonore intitulé Photon Noise Machine #2021c interroge la relation entre lumière et son. Il s'agit d'une interrogation de longue date, à l'articulation entre art et science, à laquelle il n'existe peut-être pas de réponse définitive du fait de la subjectivité de nos perceptions. Jean-Louis Paquelin ne propose pas ici d'interprétation mais une expérience du phénomène.
Jean-Louis Paquelin Photon Noise Machine #2021c, 2021 Cellule photovoltaïque, moteur CC et contrôleur de vitesse, impression 3D, impression laser sur Rhodoïd, préamplificateur, processeur audio (Axoloti)  Ce travail plastique sonore intitulé Photon Noise Machine #2021c interroge la relation entre lumière et son. Il s'agit d'une interrogation de longue date, à l'articulation entre art et science, à laquelle il n'existe peut-être pas de réponse définitive du fait de la subjectivité de nos perceptions. Jean-Louis Paquelin ne propose pas ici d'interprétation mais une expérience du phénomène.
Jean-Louis Paquelin Photon Noise Machine #2021c, 2021 Cellule photovoltaïque, moteur CC et contrôleur de vitesse, impression 3D, impression laser sur Rhodoïd, préamplificateur, processeur audio (Axoloti)  Ce travail plastique sonore intitulé Photon Noise Machine #2021c interroge la relation entre lumière et son. Il s'agit d'une interrogation de longue date, à l'articulation entre art et science, à laquelle il n'existe peut-être pas de réponse définitive du fait de la subjectivité de nos perceptions. Jean-Louis Paquelin ne propose pas ici d'interprétation mais une expérience du phénomène.

Jean-Louis Paquelin Photon Noise Machine #2021c, 2021 Cellule photovoltaïque, moteur CC et contrôleur de vitesse, impression 3D, impression laser sur Rhodoïd, préamplificateur, processeur audio (Axoloti) Ce travail plastique sonore intitulé Photon Noise Machine #2021c interroge la relation entre lumière et son. Il s'agit d'une interrogation de longue date, à l'articulation entre art et science, à laquelle il n'existe peut-être pas de réponse définitive du fait de la subjectivité de nos perceptions. Jean-Louis Paquelin ne propose pas ici d'interprétation mais une expérience du phénomène.

Miki Velkiov Parallel, 2021 Métal, ruban adhésif  Ce projet propose une expérience perceptive dans laquelle la composition horizontale apparaît également sur un plan vertical, en plaçant le spectateur dans une position privilégiée depuis laquelle les dimensions sont alors perçues de façon égale. Pourtant ce n’est pas la réalité car si l’on change de position, on assiste à un jeu de perspective qui semble déplacer les modules.
Miki Velkiov Parallel, 2021 Métal, ruban adhésif  Ce projet propose une expérience perceptive dans laquelle la composition horizontale apparaît également sur un plan vertical, en plaçant le spectateur dans une position privilégiée depuis laquelle les dimensions sont alors perçues de façon égale. Pourtant ce n’est pas la réalité car si l’on change de position, on assiste à un jeu de perspective qui semble déplacer les modules.
Miki Velkiov Parallel, 2021 Métal, ruban adhésif  Ce projet propose une expérience perceptive dans laquelle la composition horizontale apparaît également sur un plan vertical, en plaçant le spectateur dans une position privilégiée depuis laquelle les dimensions sont alors perçues de façon égale. Pourtant ce n’est pas la réalité car si l’on change de position, on assiste à un jeu de perspective qui semble déplacer les modules.
Miki Velkiov Parallel, 2021 Métal, ruban adhésif  Ce projet propose une expérience perceptive dans laquelle la composition horizontale apparaît également sur un plan vertical, en plaçant le spectateur dans une position privilégiée depuis laquelle les dimensions sont alors perçues de façon égale. Pourtant ce n’est pas la réalité car si l’on change de position, on assiste à un jeu de perspective qui semble déplacer les modules.
Miki Velkiov Parallel, 2021 Métal, ruban adhésif  Ce projet propose une expérience perceptive dans laquelle la composition horizontale apparaît également sur un plan vertical, en plaçant le spectateur dans une position privilégiée depuis laquelle les dimensions sont alors perçues de façon égale. Pourtant ce n’est pas la réalité car si l’on change de position, on assiste à un jeu de perspective qui semble déplacer les modules.
Miki Velkiov Parallel, 2021 Métal, ruban adhésif  Ce projet propose une expérience perceptive dans laquelle la composition horizontale apparaît également sur un plan vertical, en plaçant le spectateur dans une position privilégiée depuis laquelle les dimensions sont alors perçues de façon égale. Pourtant ce n’est pas la réalité car si l’on change de position, on assiste à un jeu de perspective qui semble déplacer les modules.
Miki Velkiov Parallel, 2021 Métal, ruban adhésif  Ce projet propose une expérience perceptive dans laquelle la composition horizontale apparaît également sur un plan vertical, en plaçant le spectateur dans une position privilégiée depuis laquelle les dimensions sont alors perçues de façon égale. Pourtant ce n’est pas la réalité car si l’on change de position, on assiste à un jeu de perspective qui semble déplacer les modules.
Miki Velkiov Parallel, 2021 Métal, ruban adhésif  Ce projet propose une expérience perceptive dans laquelle la composition horizontale apparaît également sur un plan vertical, en plaçant le spectateur dans une position privilégiée depuis laquelle les dimensions sont alors perçues de façon égale. Pourtant ce n’est pas la réalité car si l’on change de position, on assiste à un jeu de perspective qui semble déplacer les modules.

Miki Velkiov Parallel, 2021 Métal, ruban adhésif Ce projet propose une expérience perceptive dans laquelle la composition horizontale apparaît également sur un plan vertical, en plaçant le spectateur dans une position privilégiée depuis laquelle les dimensions sont alors perçues de façon égale. Pourtant ce n’est pas la réalité car si l’on change de position, on assiste à un jeu de perspective qui semble déplacer les modules.

Giuseppe Pintus  Oltre il riflesso dell’ acqua, 2021 Photographies. Photos prises à fleur d’eau dans des flaques sans aucune retouche numérique.
Giuseppe Pintus  Oltre il riflesso dell’ acqua, 2021 Photographies. Photos prises à fleur d’eau dans des flaques sans aucune retouche numérique.
Giuseppe Pintus  Oltre il riflesso dell’ acqua, 2021 Photographies. Photos prises à fleur d’eau dans des flaques sans aucune retouche numérique.
Giuseppe Pintus  Oltre il riflesso dell’ acqua, 2021 Photographies. Photos prises à fleur d’eau dans des flaques sans aucune retouche numérique.
Giuseppe Pintus  Oltre il riflesso dell’ acqua, 2021 Photographies. Photos prises à fleur d’eau dans des flaques sans aucune retouche numérique.
Giuseppe Pintus  Oltre il riflesso dell’ acqua, 2021 Photographies. Photos prises à fleur d’eau dans des flaques sans aucune retouche numérique.
Giuseppe Pintus  Oltre il riflesso dell’ acqua, 2021 Photographies. Photos prises à fleur d’eau dans des flaques sans aucune retouche numérique.

Giuseppe Pintus Oltre il riflesso dell’ acqua, 2021 Photographies. Photos prises à fleur d’eau dans des flaques sans aucune retouche numérique.

Marcos Vidal Font  Sensible Encounters, 2021 20 moulages en argile, 20 photos et 2 plans  “Rencontres sensibles” explore les points de synchronicité entre l’espace commun et mes attentes personnelles vis à vis des lieux que j’explore. À la recherche d’une connaissance individuelle, j’ouvre mes sens et mon esprit à de nouvelles rencontres. Je déambule en recueillant des traces en relief,pour me remémorer ces endroits qui tracent une cartographie personnelle.  Les formes moulées en argile directement sur les lieux agissent comme des traducteurs d’informations qui transfèrent leur mémoire dans un nouveau matériau en leur laissant parler une autre langue. Je collectionne ces traces invisibles sous forme d’anarchive.
Marcos Vidal Font  Sensible Encounters, 2021 20 moulages en argile, 20 photos et 2 plans  “Rencontres sensibles” explore les points de synchronicité entre l’espace commun et mes attentes personnelles vis à vis des lieux que j’explore. À la recherche d’une connaissance individuelle, j’ouvre mes sens et mon esprit à de nouvelles rencontres. Je déambule en recueillant des traces en relief,pour me remémorer ces endroits qui tracent une cartographie personnelle.  Les formes moulées en argile directement sur les lieux agissent comme des traducteurs d’informations qui transfèrent leur mémoire dans un nouveau matériau en leur laissant parler une autre langue. Je collectionne ces traces invisibles sous forme d’anarchive.
Marcos Vidal Font  Sensible Encounters, 2021 20 moulages en argile, 20 photos et 2 plans  “Rencontres sensibles” explore les points de synchronicité entre l’espace commun et mes attentes personnelles vis à vis des lieux que j’explore. À la recherche d’une connaissance individuelle, j’ouvre mes sens et mon esprit à de nouvelles rencontres. Je déambule en recueillant des traces en relief,pour me remémorer ces endroits qui tracent une cartographie personnelle.  Les formes moulées en argile directement sur les lieux agissent comme des traducteurs d’informations qui transfèrent leur mémoire dans un nouveau matériau en leur laissant parler une autre langue. Je collectionne ces traces invisibles sous forme d’anarchive.
Marcos Vidal Font  Sensible Encounters, 2021 20 moulages en argile, 20 photos et 2 plans  “Rencontres sensibles” explore les points de synchronicité entre l’espace commun et mes attentes personnelles vis à vis des lieux que j’explore. À la recherche d’une connaissance individuelle, j’ouvre mes sens et mon esprit à de nouvelles rencontres. Je déambule en recueillant des traces en relief,pour me remémorer ces endroits qui tracent une cartographie personnelle.  Les formes moulées en argile directement sur les lieux agissent comme des traducteurs d’informations qui transfèrent leur mémoire dans un nouveau matériau en leur laissant parler une autre langue. Je collectionne ces traces invisibles sous forme d’anarchive.
Marcos Vidal Font  Sensible Encounters, 2021 20 moulages en argile, 20 photos et 2 plans  “Rencontres sensibles” explore les points de synchronicité entre l’espace commun et mes attentes personnelles vis à vis des lieux que j’explore. À la recherche d’une connaissance individuelle, j’ouvre mes sens et mon esprit à de nouvelles rencontres. Je déambule en recueillant des traces en relief,pour me remémorer ces endroits qui tracent une cartographie personnelle.  Les formes moulées en argile directement sur les lieux agissent comme des traducteurs d’informations qui transfèrent leur mémoire dans un nouveau matériau en leur laissant parler une autre langue. Je collectionne ces traces invisibles sous forme d’anarchive.
Marcos Vidal Font  Sensible Encounters, 2021 20 moulages en argile, 20 photos et 2 plans  “Rencontres sensibles” explore les points de synchronicité entre l’espace commun et mes attentes personnelles vis à vis des lieux que j’explore. À la recherche d’une connaissance individuelle, j’ouvre mes sens et mon esprit à de nouvelles rencontres. Je déambule en recueillant des traces en relief,pour me remémorer ces endroits qui tracent une cartographie personnelle.  Les formes moulées en argile directement sur les lieux agissent comme des traducteurs d’informations qui transfèrent leur mémoire dans un nouveau matériau en leur laissant parler une autre langue. Je collectionne ces traces invisibles sous forme d’anarchive.
Marcos Vidal Font  Sensible Encounters, 2021 20 moulages en argile, 20 photos et 2 plans  “Rencontres sensibles” explore les points de synchronicité entre l’espace commun et mes attentes personnelles vis à vis des lieux que j’explore. À la recherche d’une connaissance individuelle, j’ouvre mes sens et mon esprit à de nouvelles rencontres. Je déambule en recueillant des traces en relief,pour me remémorer ces endroits qui tracent une cartographie personnelle.  Les formes moulées en argile directement sur les lieux agissent comme des traducteurs d’informations qui transfèrent leur mémoire dans un nouveau matériau en leur laissant parler une autre langue. Je collectionne ces traces invisibles sous forme d’anarchive.
Marcos Vidal Font  Sensible Encounters, 2021 20 moulages en argile, 20 photos et 2 plans  “Rencontres sensibles” explore les points de synchronicité entre l’espace commun et mes attentes personnelles vis à vis des lieux que j’explore. À la recherche d’une connaissance individuelle, j’ouvre mes sens et mon esprit à de nouvelles rencontres. Je déambule en recueillant des traces en relief,pour me remémorer ces endroits qui tracent une cartographie personnelle.  Les formes moulées en argile directement sur les lieux agissent comme des traducteurs d’informations qui transfèrent leur mémoire dans un nouveau matériau en leur laissant parler une autre langue. Je collectionne ces traces invisibles sous forme d’anarchive.
Marcos Vidal Font  Sensible Encounters, 2021 20 moulages en argile, 20 photos et 2 plans  “Rencontres sensibles” explore les points de synchronicité entre l’espace commun et mes attentes personnelles vis à vis des lieux que j’explore. À la recherche d’une connaissance individuelle, j’ouvre mes sens et mon esprit à de nouvelles rencontres. Je déambule en recueillant des traces en relief,pour me remémorer ces endroits qui tracent une cartographie personnelle.  Les formes moulées en argile directement sur les lieux agissent comme des traducteurs d’informations qui transfèrent leur mémoire dans un nouveau matériau en leur laissant parler une autre langue. Je collectionne ces traces invisibles sous forme d’anarchive.
Marcos Vidal Font  Sensible Encounters, 2021 20 moulages en argile, 20 photos et 2 plans  “Rencontres sensibles” explore les points de synchronicité entre l’espace commun et mes attentes personnelles vis à vis des lieux que j’explore. À la recherche d’une connaissance individuelle, j’ouvre mes sens et mon esprit à de nouvelles rencontres. Je déambule en recueillant des traces en relief,pour me remémorer ces endroits qui tracent une cartographie personnelle.  Les formes moulées en argile directement sur les lieux agissent comme des traducteurs d’informations qui transfèrent leur mémoire dans un nouveau matériau en leur laissant parler une autre langue. Je collectionne ces traces invisibles sous forme d’anarchive.
Marcos Vidal Font  Sensible Encounters, 2021 20 moulages en argile, 20 photos et 2 plans  “Rencontres sensibles” explore les points de synchronicité entre l’espace commun et mes attentes personnelles vis à vis des lieux que j’explore. À la recherche d’une connaissance individuelle, j’ouvre mes sens et mon esprit à de nouvelles rencontres. Je déambule en recueillant des traces en relief,pour me remémorer ces endroits qui tracent une cartographie personnelle.  Les formes moulées en argile directement sur les lieux agissent comme des traducteurs d’informations qui transfèrent leur mémoire dans un nouveau matériau en leur laissant parler une autre langue. Je collectionne ces traces invisibles sous forme d’anarchive.
Marcos Vidal Font  Sensible Encounters, 2021 20 moulages en argile, 20 photos et 2 plans  “Rencontres sensibles” explore les points de synchronicité entre l’espace commun et mes attentes personnelles vis à vis des lieux que j’explore. À la recherche d’une connaissance individuelle, j’ouvre mes sens et mon esprit à de nouvelles rencontres. Je déambule en recueillant des traces en relief,pour me remémorer ces endroits qui tracent une cartographie personnelle.  Les formes moulées en argile directement sur les lieux agissent comme des traducteurs d’informations qui transfèrent leur mémoire dans un nouveau matériau en leur laissant parler une autre langue. Je collectionne ces traces invisibles sous forme d’anarchive.

Marcos Vidal Font Sensible Encounters, 2021 20 moulages en argile, 20 photos et 2 plans “Rencontres sensibles” explore les points de synchronicité entre l’espace commun et mes attentes personnelles vis à vis des lieux que j’explore. À la recherche d’une connaissance individuelle, j’ouvre mes sens et mon esprit à de nouvelles rencontres. Je déambule en recueillant des traces en relief,pour me remémorer ces endroits qui tracent une cartographie personnelle. Les formes moulées en argile directement sur les lieux agissent comme des traducteurs d’informations qui transfèrent leur mémoire dans un nouveau matériau en leur laissant parler une autre langue. Je collectionne ces traces invisibles sous forme d’anarchive.

Valerie Morraja  Magic Truck itinérant, 2021 Installation et performance  VM Herbaliste vous promet de réaliser vos souhaits en consultation individuelle et artistique. La proposition de Valérie Morraja convoque une pratique ancestrale utilisant les ressources de la magie verte pour une performance artistique contemporaine. Elle crée ainsi une connexion entre passé et présent, entre ciel et terre, et finalement, entre elle et vous. L’Artiste joue donc, comme la Sorcière, un rôle social celui d’intermédiaire entre les mondes, monde de puissances invisibles pour l’une et monde d’idées pour l’autre. Le paradoxe est que nous avons besoin de ces personnalités archétypales bien que ces mondes soient intimement intriqués dans le nôtre.
Valerie Morraja  Magic Truck itinérant, 2021 Installation et performance  VM Herbaliste vous promet de réaliser vos souhaits en consultation individuelle et artistique. La proposition de Valérie Morraja convoque une pratique ancestrale utilisant les ressources de la magie verte pour une performance artistique contemporaine. Elle crée ainsi une connexion entre passé et présent, entre ciel et terre, et finalement, entre elle et vous. L’Artiste joue donc, comme la Sorcière, un rôle social celui d’intermédiaire entre les mondes, monde de puissances invisibles pour l’une et monde d’idées pour l’autre. Le paradoxe est que nous avons besoin de ces personnalités archétypales bien que ces mondes soient intimement intriqués dans le nôtre.
Valerie Morraja  Magic Truck itinérant, 2021 Installation et performance  VM Herbaliste vous promet de réaliser vos souhaits en consultation individuelle et artistique. La proposition de Valérie Morraja convoque une pratique ancestrale utilisant les ressources de la magie verte pour une performance artistique contemporaine. Elle crée ainsi une connexion entre passé et présent, entre ciel et terre, et finalement, entre elle et vous. L’Artiste joue donc, comme la Sorcière, un rôle social celui d’intermédiaire entre les mondes, monde de puissances invisibles pour l’une et monde d’idées pour l’autre. Le paradoxe est que nous avons besoin de ces personnalités archétypales bien que ces mondes soient intimement intriqués dans le nôtre.
Valerie Morraja  Magic Truck itinérant, 2021 Installation et performance  VM Herbaliste vous promet de réaliser vos souhaits en consultation individuelle et artistique. La proposition de Valérie Morraja convoque une pratique ancestrale utilisant les ressources de la magie verte pour une performance artistique contemporaine. Elle crée ainsi une connexion entre passé et présent, entre ciel et terre, et finalement, entre elle et vous. L’Artiste joue donc, comme la Sorcière, un rôle social celui d’intermédiaire entre les mondes, monde de puissances invisibles pour l’une et monde d’idées pour l’autre. Le paradoxe est que nous avons besoin de ces personnalités archétypales bien que ces mondes soient intimement intriqués dans le nôtre.
Valerie Morraja  Magic Truck itinérant, 2021 Installation et performance  VM Herbaliste vous promet de réaliser vos souhaits en consultation individuelle et artistique. La proposition de Valérie Morraja convoque une pratique ancestrale utilisant les ressources de la magie verte pour une performance artistique contemporaine. Elle crée ainsi une connexion entre passé et présent, entre ciel et terre, et finalement, entre elle et vous. L’Artiste joue donc, comme la Sorcière, un rôle social celui d’intermédiaire entre les mondes, monde de puissances invisibles pour l’une et monde d’idées pour l’autre. Le paradoxe est que nous avons besoin de ces personnalités archétypales bien que ces mondes soient intimement intriqués dans le nôtre.
Valerie Morraja  Magic Truck itinérant, 2021 Installation et performance  VM Herbaliste vous promet de réaliser vos souhaits en consultation individuelle et artistique. La proposition de Valérie Morraja convoque une pratique ancestrale utilisant les ressources de la magie verte pour une performance artistique contemporaine. Elle crée ainsi une connexion entre passé et présent, entre ciel et terre, et finalement, entre elle et vous. L’Artiste joue donc, comme la Sorcière, un rôle social celui d’intermédiaire entre les mondes, monde de puissances invisibles pour l’une et monde d’idées pour l’autre. Le paradoxe est que nous avons besoin de ces personnalités archétypales bien que ces mondes soient intimement intriqués dans le nôtre.
Valerie Morraja  Magic Truck itinérant, 2021 Installation et performance  VM Herbaliste vous promet de réaliser vos souhaits en consultation individuelle et artistique. La proposition de Valérie Morraja convoque une pratique ancestrale utilisant les ressources de la magie verte pour une performance artistique contemporaine. Elle crée ainsi une connexion entre passé et présent, entre ciel et terre, et finalement, entre elle et vous. L’Artiste joue donc, comme la Sorcière, un rôle social celui d’intermédiaire entre les mondes, monde de puissances invisibles pour l’une et monde d’idées pour l’autre. Le paradoxe est que nous avons besoin de ces personnalités archétypales bien que ces mondes soient intimement intriqués dans le nôtre.
Valerie Morraja  Magic Truck itinérant, 2021 Installation et performance  VM Herbaliste vous promet de réaliser vos souhaits en consultation individuelle et artistique. La proposition de Valérie Morraja convoque une pratique ancestrale utilisant les ressources de la magie verte pour une performance artistique contemporaine. Elle crée ainsi une connexion entre passé et présent, entre ciel et terre, et finalement, entre elle et vous. L’Artiste joue donc, comme la Sorcière, un rôle social celui d’intermédiaire entre les mondes, monde de puissances invisibles pour l’une et monde d’idées pour l’autre. Le paradoxe est que nous avons besoin de ces personnalités archétypales bien que ces mondes soient intimement intriqués dans le nôtre.
Valerie Morraja  Magic Truck itinérant, 2021 Installation et performance  VM Herbaliste vous promet de réaliser vos souhaits en consultation individuelle et artistique. La proposition de Valérie Morraja convoque une pratique ancestrale utilisant les ressources de la magie verte pour une performance artistique contemporaine. Elle crée ainsi une connexion entre passé et présent, entre ciel et terre, et finalement, entre elle et vous. L’Artiste joue donc, comme la Sorcière, un rôle social celui d’intermédiaire entre les mondes, monde de puissances invisibles pour l’une et monde d’idées pour l’autre. Le paradoxe est que nous avons besoin de ces personnalités archétypales bien que ces mondes soient intimement intriqués dans le nôtre.
Valerie Morraja  Magic Truck itinérant, 2021 Installation et performance  VM Herbaliste vous promet de réaliser vos souhaits en consultation individuelle et artistique. La proposition de Valérie Morraja convoque une pratique ancestrale utilisant les ressources de la magie verte pour une performance artistique contemporaine. Elle crée ainsi une connexion entre passé et présent, entre ciel et terre, et finalement, entre elle et vous. L’Artiste joue donc, comme la Sorcière, un rôle social celui d’intermédiaire entre les mondes, monde de puissances invisibles pour l’une et monde d’idées pour l’autre. Le paradoxe est que nous avons besoin de ces personnalités archétypales bien que ces mondes soient intimement intriqués dans le nôtre.
Valerie Morraja  Magic Truck itinérant, 2021 Installation et performance  VM Herbaliste vous promet de réaliser vos souhaits en consultation individuelle et artistique. La proposition de Valérie Morraja convoque une pratique ancestrale utilisant les ressources de la magie verte pour une performance artistique contemporaine. Elle crée ainsi une connexion entre passé et présent, entre ciel et terre, et finalement, entre elle et vous. L’Artiste joue donc, comme la Sorcière, un rôle social celui d’intermédiaire entre les mondes, monde de puissances invisibles pour l’une et monde d’idées pour l’autre. Le paradoxe est que nous avons besoin de ces personnalités archétypales bien que ces mondes soient intimement intriqués dans le nôtre.
Valerie Morraja  Magic Truck itinérant, 2021 Installation et performance  VM Herbaliste vous promet de réaliser vos souhaits en consultation individuelle et artistique. La proposition de Valérie Morraja convoque une pratique ancestrale utilisant les ressources de la magie verte pour une performance artistique contemporaine. Elle crée ainsi une connexion entre passé et présent, entre ciel et terre, et finalement, entre elle et vous. L’Artiste joue donc, comme la Sorcière, un rôle social celui d’intermédiaire entre les mondes, monde de puissances invisibles pour l’une et monde d’idées pour l’autre. Le paradoxe est que nous avons besoin de ces personnalités archétypales bien que ces mondes soient intimement intriqués dans le nôtre.

Valerie Morraja Magic Truck itinérant, 2021 Installation et performance VM Herbaliste vous promet de réaliser vos souhaits en consultation individuelle et artistique. La proposition de Valérie Morraja convoque une pratique ancestrale utilisant les ressources de la magie verte pour une performance artistique contemporaine. Elle crée ainsi une connexion entre passé et présent, entre ciel et terre, et finalement, entre elle et vous. L’Artiste joue donc, comme la Sorcière, un rôle social celui d’intermédiaire entre les mondes, monde de puissances invisibles pour l’une et monde d’idées pour l’autre. Le paradoxe est que nous avons besoin de ces personnalités archétypales bien que ces mondes soient intimement intriqués dans le nôtre.

Minyeok Ahn, un jour est passé, 2021 Cellophane, éclairage
Minyeok Ahn, un jour est passé, 2021 Cellophane, éclairage
Minyeok Ahn, un jour est passé, 2021 Cellophane, éclairage
Minyeok Ahn, un jour est passé, 2021 Cellophane, éclairage
Minyeok Ahn, un jour est passé, 2021 Cellophane, éclairage
Minyeok Ahn, un jour est passé, 2021 Cellophane, éclairage

Minyeok Ahn, un jour est passé, 2021 Cellophane, éclairage

Michele Atchadé Pieces of outside, 2021 Installation sensorielle in situ, lavoir de Cuges-les-Pins, tissu, carton, banc, vidéoprojecteurs, lecteurs multimédia et clés USB, bandes vidéos sonores, composition musicale Ludovic Lefebvre, environ 5 min, novembre 2021  Je travaille depuis plusieurs années sur les manières de mettre en images et sons de la façon la plus inventive possible des récits de vie très intimistes. Mais, dans cet installation, ce sont les paysages de la ville de Cuges qui sont invités à l’intérieur des bâtis ou habités par d’autres paysages. D’anciennes découvertes liées au cinéma et à la photographie croisent des technologies contemporaines. Et en dernier lieu, chacun·e peut en faire l’expérience physiquement, immergé·e  dans ces « boîtes noires ».
Michele Atchadé Pieces of outside, 2021 Installation sensorielle in situ, lavoir de Cuges-les-Pins, tissu, carton, banc, vidéoprojecteurs, lecteurs multimédia et clés USB, bandes vidéos sonores, composition musicale Ludovic Lefebvre, environ 5 min, novembre 2021  Je travaille depuis plusieurs années sur les manières de mettre en images et sons de la façon la plus inventive possible des récits de vie très intimistes. Mais, dans cet installation, ce sont les paysages de la ville de Cuges qui sont invités à l’intérieur des bâtis ou habités par d’autres paysages. D’anciennes découvertes liées au cinéma et à la photographie croisent des technologies contemporaines. Et en dernier lieu, chacun·e peut en faire l’expérience physiquement, immergé·e  dans ces « boîtes noires ».
Michele Atchadé Pieces of outside, 2021 Installation sensorielle in situ, lavoir de Cuges-les-Pins, tissu, carton, banc, vidéoprojecteurs, lecteurs multimédia et clés USB, bandes vidéos sonores, composition musicale Ludovic Lefebvre, environ 5 min, novembre 2021  Je travaille depuis plusieurs années sur les manières de mettre en images et sons de la façon la plus inventive possible des récits de vie très intimistes. Mais, dans cet installation, ce sont les paysages de la ville de Cuges qui sont invités à l’intérieur des bâtis ou habités par d’autres paysages. D’anciennes découvertes liées au cinéma et à la photographie croisent des technologies contemporaines. Et en dernier lieu, chacun·e peut en faire l’expérience physiquement, immergé·e  dans ces « boîtes noires ».
Michele Atchadé Pieces of outside, 2021 Installation sensorielle in situ, lavoir de Cuges-les-Pins, tissu, carton, banc, vidéoprojecteurs, lecteurs multimédia et clés USB, bandes vidéos sonores, composition musicale Ludovic Lefebvre, environ 5 min, novembre 2021  Je travaille depuis plusieurs années sur les manières de mettre en images et sons de la façon la plus inventive possible des récits de vie très intimistes. Mais, dans cet installation, ce sont les paysages de la ville de Cuges qui sont invités à l’intérieur des bâtis ou habités par d’autres paysages. D’anciennes découvertes liées au cinéma et à la photographie croisent des technologies contemporaines. Et en dernier lieu, chacun·e peut en faire l’expérience physiquement, immergé·e  dans ces « boîtes noires ».
Michele Atchadé Pieces of outside, 2021 Installation sensorielle in situ, lavoir de Cuges-les-Pins, tissu, carton, banc, vidéoprojecteurs, lecteurs multimédia et clés USB, bandes vidéos sonores, composition musicale Ludovic Lefebvre, environ 5 min, novembre 2021  Je travaille depuis plusieurs années sur les manières de mettre en images et sons de la façon la plus inventive possible des récits de vie très intimistes. Mais, dans cet installation, ce sont les paysages de la ville de Cuges qui sont invités à l’intérieur des bâtis ou habités par d’autres paysages. D’anciennes découvertes liées au cinéma et à la photographie croisent des technologies contemporaines. Et en dernier lieu, chacun·e peut en faire l’expérience physiquement, immergé·e  dans ces « boîtes noires ».
Michele Atchadé Pieces of outside, 2021 Installation sensorielle in situ, lavoir de Cuges-les-Pins, tissu, carton, banc, vidéoprojecteurs, lecteurs multimédia et clés USB, bandes vidéos sonores, composition musicale Ludovic Lefebvre, environ 5 min, novembre 2021  Je travaille depuis plusieurs années sur les manières de mettre en images et sons de la façon la plus inventive possible des récits de vie très intimistes. Mais, dans cet installation, ce sont les paysages de la ville de Cuges qui sont invités à l’intérieur des bâtis ou habités par d’autres paysages. D’anciennes découvertes liées au cinéma et à la photographie croisent des technologies contemporaines. Et en dernier lieu, chacun·e peut en faire l’expérience physiquement, immergé·e  dans ces « boîtes noires ».
Michele Atchadé Pieces of outside, 2021 Installation sensorielle in situ, lavoir de Cuges-les-Pins, tissu, carton, banc, vidéoprojecteurs, lecteurs multimédia et clés USB, bandes vidéos sonores, composition musicale Ludovic Lefebvre, environ 5 min, novembre 2021  Je travaille depuis plusieurs années sur les manières de mettre en images et sons de la façon la plus inventive possible des récits de vie très intimistes. Mais, dans cet installation, ce sont les paysages de la ville de Cuges qui sont invités à l’intérieur des bâtis ou habités par d’autres paysages. D’anciennes découvertes liées au cinéma et à la photographie croisent des technologies contemporaines. Et en dernier lieu, chacun·e peut en faire l’expérience physiquement, immergé·e  dans ces « boîtes noires ».

Michele Atchadé Pieces of outside, 2021 Installation sensorielle in situ, lavoir de Cuges-les-Pins, tissu, carton, banc, vidéoprojecteurs, lecteurs multimédia et clés USB, bandes vidéos sonores, composition musicale Ludovic Lefebvre, environ 5 min, novembre 2021 Je travaille depuis plusieurs années sur les manières de mettre en images et sons de la façon la plus inventive possible des récits de vie très intimistes. Mais, dans cet installation, ce sont les paysages de la ville de Cuges qui sont invités à l’intérieur des bâtis ou habités par d’autres paysages. D’anciennes découvertes liées au cinéma et à la photographie croisent des technologies contemporaines. Et en dernier lieu, chacun·e peut en faire l’expérience physiquement, immergé·e dans ces « boîtes noires ».

Christine Gist  The Real : The Fake, 2021  Ce travail est en écho avec le site, un édifice religieux installé au cœur de la communauté. L’iconographie porte son attention aux images qui représentent ce qui est inconnu mais pourtant réel. J’essaie de faire quelque chose de semblable ici avec l’usage du “faux” : couleurs, fleurs et  objets en plastique. Je réalise un autel avec des matériaux mondains en les transformant en une nouvelle interprétation. Finalement c’est au regardeur à qui il convient de donner un sens à ce travail.
Christine Gist  The Real : The Fake, 2021  Ce travail est en écho avec le site, un édifice religieux installé au cœur de la communauté. L’iconographie porte son attention aux images qui représentent ce qui est inconnu mais pourtant réel. J’essaie de faire quelque chose de semblable ici avec l’usage du “faux” : couleurs, fleurs et  objets en plastique. Je réalise un autel avec des matériaux mondains en les transformant en une nouvelle interprétation. Finalement c’est au regardeur à qui il convient de donner un sens à ce travail.
Christine Gist  The Real : The Fake, 2021  Ce travail est en écho avec le site, un édifice religieux installé au cœur de la communauté. L’iconographie porte son attention aux images qui représentent ce qui est inconnu mais pourtant réel. J’essaie de faire quelque chose de semblable ici avec l’usage du “faux” : couleurs, fleurs et  objets en plastique. Je réalise un autel avec des matériaux mondains en les transformant en une nouvelle interprétation. Finalement c’est au regardeur à qui il convient de donner un sens à ce travail.
Christine Gist  The Real : The Fake, 2021  Ce travail est en écho avec le site, un édifice religieux installé au cœur de la communauté. L’iconographie porte son attention aux images qui représentent ce qui est inconnu mais pourtant réel. J’essaie de faire quelque chose de semblable ici avec l’usage du “faux” : couleurs, fleurs et  objets en plastique. Je réalise un autel avec des matériaux mondains en les transformant en une nouvelle interprétation. Finalement c’est au regardeur à qui il convient de donner un sens à ce travail.
Christine Gist  The Real : The Fake, 2021  Ce travail est en écho avec le site, un édifice religieux installé au cœur de la communauté. L’iconographie porte son attention aux images qui représentent ce qui est inconnu mais pourtant réel. J’essaie de faire quelque chose de semblable ici avec l’usage du “faux” : couleurs, fleurs et  objets en plastique. Je réalise un autel avec des matériaux mondains en les transformant en une nouvelle interprétation. Finalement c’est au regardeur à qui il convient de donner un sens à ce travail.
Christine Gist  The Real : The Fake, 2021  Ce travail est en écho avec le site, un édifice religieux installé au cœur de la communauté. L’iconographie porte son attention aux images qui représentent ce qui est inconnu mais pourtant réel. J’essaie de faire quelque chose de semblable ici avec l’usage du “faux” : couleurs, fleurs et  objets en plastique. Je réalise un autel avec des matériaux mondains en les transformant en une nouvelle interprétation. Finalement c’est au regardeur à qui il convient de donner un sens à ce travail.
Christine Gist  The Real : The Fake, 2021  Ce travail est en écho avec le site, un édifice religieux installé au cœur de la communauté. L’iconographie porte son attention aux images qui représentent ce qui est inconnu mais pourtant réel. J’essaie de faire quelque chose de semblable ici avec l’usage du “faux” : couleurs, fleurs et  objets en plastique. Je réalise un autel avec des matériaux mondains en les transformant en une nouvelle interprétation. Finalement c’est au regardeur à qui il convient de donner un sens à ce travail.
Christine Gist  The Real : The Fake, 2021  Ce travail est en écho avec le site, un édifice religieux installé au cœur de la communauté. L’iconographie porte son attention aux images qui représentent ce qui est inconnu mais pourtant réel. J’essaie de faire quelque chose de semblable ici avec l’usage du “faux” : couleurs, fleurs et  objets en plastique. Je réalise un autel avec des matériaux mondains en les transformant en une nouvelle interprétation. Finalement c’est au regardeur à qui il convient de donner un sens à ce travail.
Christine Gist  The Real : The Fake, 2021  Ce travail est en écho avec le site, un édifice religieux installé au cœur de la communauté. L’iconographie porte son attention aux images qui représentent ce qui est inconnu mais pourtant réel. J’essaie de faire quelque chose de semblable ici avec l’usage du “faux” : couleurs, fleurs et  objets en plastique. Je réalise un autel avec des matériaux mondains en les transformant en une nouvelle interprétation. Finalement c’est au regardeur à qui il convient de donner un sens à ce travail.
Christine Gist  The Real : The Fake, 2021  Ce travail est en écho avec le site, un édifice religieux installé au cœur de la communauté. L’iconographie porte son attention aux images qui représentent ce qui est inconnu mais pourtant réel. J’essaie de faire quelque chose de semblable ici avec l’usage du “faux” : couleurs, fleurs et  objets en plastique. Je réalise un autel avec des matériaux mondains en les transformant en une nouvelle interprétation. Finalement c’est au regardeur à qui il convient de donner un sens à ce travail.

Christine Gist The Real : The Fake, 2021 Ce travail est en écho avec le site, un édifice religieux installé au cœur de la communauté. L’iconographie porte son attention aux images qui représentent ce qui est inconnu mais pourtant réel. J’essaie de faire quelque chose de semblable ici avec l’usage du “faux” : couleurs, fleurs et objets en plastique. Je réalise un autel avec des matériaux mondains en les transformant en une nouvelle interprétation. Finalement c’est au regardeur à qui il convient de donner un sens à ce travail.

Penka Mincheva  Rainbow web, 2021 Aquarelle  Mon travail a été inspiré par mon passage à Cuges les Pins parce que cet endroit connecte les gens au travers d’un langage commun, l’art. Les toiles représentent l’unité construite par les présences individuelles. J’ai choisi la fontaine pour présenter mon travail parce que l’eau a une mémoire. Et avec mes aquarelles flottantes, je souhaite garder le souvenir de cette réunion, de ces connexions  avec les artistes et les personnes avec lesquelles je suis devenue amie.
Penka Mincheva  Rainbow web, 2021 Aquarelle  Mon travail a été inspiré par mon passage à Cuges les Pins parce que cet endroit connecte les gens au travers d’un langage commun, l’art. Les toiles représentent l’unité construite par les présences individuelles. J’ai choisi la fontaine pour présenter mon travail parce que l’eau a une mémoire. Et avec mes aquarelles flottantes, je souhaite garder le souvenir de cette réunion, de ces connexions  avec les artistes et les personnes avec lesquelles je suis devenue amie.
Penka Mincheva  Rainbow web, 2021 Aquarelle  Mon travail a été inspiré par mon passage à Cuges les Pins parce que cet endroit connecte les gens au travers d’un langage commun, l’art. Les toiles représentent l’unité construite par les présences individuelles. J’ai choisi la fontaine pour présenter mon travail parce que l’eau a une mémoire. Et avec mes aquarelles flottantes, je souhaite garder le souvenir de cette réunion, de ces connexions  avec les artistes et les personnes avec lesquelles je suis devenue amie.
Penka Mincheva  Rainbow web, 2021 Aquarelle  Mon travail a été inspiré par mon passage à Cuges les Pins parce que cet endroit connecte les gens au travers d’un langage commun, l’art. Les toiles représentent l’unité construite par les présences individuelles. J’ai choisi la fontaine pour présenter mon travail parce que l’eau a une mémoire. Et avec mes aquarelles flottantes, je souhaite garder le souvenir de cette réunion, de ces connexions  avec les artistes et les personnes avec lesquelles je suis devenue amie.
Penka Mincheva  Rainbow web, 2021 Aquarelle  Mon travail a été inspiré par mon passage à Cuges les Pins parce que cet endroit connecte les gens au travers d’un langage commun, l’art. Les toiles représentent l’unité construite par les présences individuelles. J’ai choisi la fontaine pour présenter mon travail parce que l’eau a une mémoire. Et avec mes aquarelles flottantes, je souhaite garder le souvenir de cette réunion, de ces connexions  avec les artistes et les personnes avec lesquelles je suis devenue amie.
Penka Mincheva  Rainbow web, 2021 Aquarelle  Mon travail a été inspiré par mon passage à Cuges les Pins parce que cet endroit connecte les gens au travers d’un langage commun, l’art. Les toiles représentent l’unité construite par les présences individuelles. J’ai choisi la fontaine pour présenter mon travail parce que l’eau a une mémoire. Et avec mes aquarelles flottantes, je souhaite garder le souvenir de cette réunion, de ces connexions  avec les artistes et les personnes avec lesquelles je suis devenue amie.
Penka Mincheva  Rainbow web, 2021 Aquarelle  Mon travail a été inspiré par mon passage à Cuges les Pins parce que cet endroit connecte les gens au travers d’un langage commun, l’art. Les toiles représentent l’unité construite par les présences individuelles. J’ai choisi la fontaine pour présenter mon travail parce que l’eau a une mémoire. Et avec mes aquarelles flottantes, je souhaite garder le souvenir de cette réunion, de ces connexions  avec les artistes et les personnes avec lesquelles je suis devenue amie.
Penka Mincheva  Rainbow web, 2021 Aquarelle  Mon travail a été inspiré par mon passage à Cuges les Pins parce que cet endroit connecte les gens au travers d’un langage commun, l’art. Les toiles représentent l’unité construite par les présences individuelles. J’ai choisi la fontaine pour présenter mon travail parce que l’eau a une mémoire. Et avec mes aquarelles flottantes, je souhaite garder le souvenir de cette réunion, de ces connexions  avec les artistes et les personnes avec lesquelles je suis devenue amie.

Penka Mincheva Rainbow web, 2021 Aquarelle Mon travail a été inspiré par mon passage à Cuges les Pins parce que cet endroit connecte les gens au travers d’un langage commun, l’art. Les toiles représentent l’unité construite par les présences individuelles. J’ai choisi la fontaine pour présenter mon travail parce que l’eau a une mémoire. Et avec mes aquarelles flottantes, je souhaite garder le souvenir de cette réunion, de ces connexions avec les artistes et les personnes avec lesquelles je suis devenue amie.

Françoise Rod, presontuosa, 2001 Presuntuosa, 2021 Huile florale dans contenants  Inspiré d’un bijou offert en gage d’amour lors de fiançailles dans les Abruzzes, cette installation est réalisée avec de l’huile d’olive où ont macéré différentes fleurs ayant des qualités thérapeutiques comme la menthe, le millepertuis, etc.
Françoise Rod, presontuosa, 2001 Presuntuosa, 2021 Huile florale dans contenants  Inspiré d’un bijou offert en gage d’amour lors de fiançailles dans les Abruzzes, cette installation est réalisée avec de l’huile d’olive où ont macéré différentes fleurs ayant des qualités thérapeutiques comme la menthe, le millepertuis, etc.
Françoise Rod, presontuosa, 2001 Presuntuosa, 2021 Huile florale dans contenants  Inspiré d’un bijou offert en gage d’amour lors de fiançailles dans les Abruzzes, cette installation est réalisée avec de l’huile d’olive où ont macéré différentes fleurs ayant des qualités thérapeutiques comme la menthe, le millepertuis, etc.
Françoise Rod, presontuosa, 2001 Presuntuosa, 2021 Huile florale dans contenants  Inspiré d’un bijou offert en gage d’amour lors de fiançailles dans les Abruzzes, cette installation est réalisée avec de l’huile d’olive où ont macéré différentes fleurs ayant des qualités thérapeutiques comme la menthe, le millepertuis, etc.
Françoise Rod, presontuosa, 2001 Presuntuosa, 2021 Huile florale dans contenants  Inspiré d’un bijou offert en gage d’amour lors de fiançailles dans les Abruzzes, cette installation est réalisée avec de l’huile d’olive où ont macéré différentes fleurs ayant des qualités thérapeutiques comme la menthe, le millepertuis, etc.
Françoise Rod, presontuosa, 2001 Presuntuosa, 2021 Huile florale dans contenants  Inspiré d’un bijou offert en gage d’amour lors de fiançailles dans les Abruzzes, cette installation est réalisée avec de l’huile d’olive où ont macéré différentes fleurs ayant des qualités thérapeutiques comme la menthe, le millepertuis, etc.
Françoise Rod, presontuosa, 2001 Presuntuosa, 2021 Huile florale dans contenants  Inspiré d’un bijou offert en gage d’amour lors de fiançailles dans les Abruzzes, cette installation est réalisée avec de l’huile d’olive où ont macéré différentes fleurs ayant des qualités thérapeutiques comme la menthe, le millepertuis, etc.
Françoise Rod, presontuosa, 2001 Presuntuosa, 2021 Huile florale dans contenants  Inspiré d’un bijou offert en gage d’amour lors de fiançailles dans les Abruzzes, cette installation est réalisée avec de l’huile d’olive où ont macéré différentes fleurs ayant des qualités thérapeutiques comme la menthe, le millepertuis, etc.
Françoise Rod, presontuosa, 2001 Presuntuosa, 2021 Huile florale dans contenants  Inspiré d’un bijou offert en gage d’amour lors de fiançailles dans les Abruzzes, cette installation est réalisée avec de l’huile d’olive où ont macéré différentes fleurs ayant des qualités thérapeutiques comme la menthe, le millepertuis, etc.

Françoise Rod, presontuosa, 2001 Presuntuosa, 2021 Huile florale dans contenants Inspiré d’un bijou offert en gage d’amour lors de fiançailles dans les Abruzzes, cette installation est réalisée avec de l’huile d’olive où ont macéré différentes fleurs ayant des qualités thérapeutiques comme la menthe, le millepertuis, etc.

Seeta Müller Offerings, 2021  Les objets du passé et les souvenirs incomplets sont une notion récurrente dans la pratique de l'artiste. L'installation est composée de pièces de céramique faites à la main qui créent une œuvre d'art intime. Elle est faite des échos du passé, d’une mémoire psychologique,comme des objets précieux ou artefacts servant d'offrande aux dieux sur un autel improvisé au bord de la route. Frontières absentes, 2021  Installation éphémère constituée de rubans de couture qui explorent un espace paysager désaffecté. Les rubans mettent l'accent sur les absences, sur les limites de l'espace. Ils coupent l'espace en créant un sentiment de restriction, une absence restreinte. Il s'agit de l'exploration d'un concept que l'artiste a utilisé dans des résidences précédentes.
Seeta Müller Offerings, 2021  Les objets du passé et les souvenirs incomplets sont une notion récurrente dans la pratique de l'artiste. L'installation est composée de pièces de céramique faites à la main qui créent une œuvre d'art intime. Elle est faite des échos du passé, d’une mémoire psychologique,comme des objets précieux ou artefacts servant d'offrande aux dieux sur un autel improvisé au bord de la route. Frontières absentes, 2021  Installation éphémère constituée de rubans de couture qui explorent un espace paysager désaffecté. Les rubans mettent l'accent sur les absences, sur les limites de l'espace. Ils coupent l'espace en créant un sentiment de restriction, une absence restreinte. Il s'agit de l'exploration d'un concept que l'artiste a utilisé dans des résidences précédentes.
Seeta Müller Offerings, 2021  Les objets du passé et les souvenirs incomplets sont une notion récurrente dans la pratique de l'artiste. L'installation est composée de pièces de céramique faites à la main qui créent une œuvre d'art intime. Elle est faite des échos du passé, d’une mémoire psychologique,comme des objets précieux ou artefacts servant d'offrande aux dieux sur un autel improvisé au bord de la route. Frontières absentes, 2021  Installation éphémère constituée de rubans de couture qui explorent un espace paysager désaffecté. Les rubans mettent l'accent sur les absences, sur les limites de l'espace. Ils coupent l'espace en créant un sentiment de restriction, une absence restreinte. Il s'agit de l'exploration d'un concept que l'artiste a utilisé dans des résidences précédentes.
Seeta Müller Offerings, 2021  Les objets du passé et les souvenirs incomplets sont une notion récurrente dans la pratique de l'artiste. L'installation est composée de pièces de céramique faites à la main qui créent une œuvre d'art intime. Elle est faite des échos du passé, d’une mémoire psychologique,comme des objets précieux ou artefacts servant d'offrande aux dieux sur un autel improvisé au bord de la route. Frontières absentes, 2021  Installation éphémère constituée de rubans de couture qui explorent un espace paysager désaffecté. Les rubans mettent l'accent sur les absences, sur les limites de l'espace. Ils coupent l'espace en créant un sentiment de restriction, une absence restreinte. Il s'agit de l'exploration d'un concept que l'artiste a utilisé dans des résidences précédentes.
Seeta Müller Offerings, 2021  Les objets du passé et les souvenirs incomplets sont une notion récurrente dans la pratique de l'artiste. L'installation est composée de pièces de céramique faites à la main qui créent une œuvre d'art intime. Elle est faite des échos du passé, d’une mémoire psychologique,comme des objets précieux ou artefacts servant d'offrande aux dieux sur un autel improvisé au bord de la route. Frontières absentes, 2021  Installation éphémère constituée de rubans de couture qui explorent un espace paysager désaffecté. Les rubans mettent l'accent sur les absences, sur les limites de l'espace. Ils coupent l'espace en créant un sentiment de restriction, une absence restreinte. Il s'agit de l'exploration d'un concept que l'artiste a utilisé dans des résidences précédentes.
Seeta Müller Offerings, 2021  Les objets du passé et les souvenirs incomplets sont une notion récurrente dans la pratique de l'artiste. L'installation est composée de pièces de céramique faites à la main qui créent une œuvre d'art intime. Elle est faite des échos du passé, d’une mémoire psychologique,comme des objets précieux ou artefacts servant d'offrande aux dieux sur un autel improvisé au bord de la route. Frontières absentes, 2021  Installation éphémère constituée de rubans de couture qui explorent un espace paysager désaffecté. Les rubans mettent l'accent sur les absences, sur les limites de l'espace. Ils coupent l'espace en créant un sentiment de restriction, une absence restreinte. Il s'agit de l'exploration d'un concept que l'artiste a utilisé dans des résidences précédentes.
Seeta Müller Offerings, 2021  Les objets du passé et les souvenirs incomplets sont une notion récurrente dans la pratique de l'artiste. L'installation est composée de pièces de céramique faites à la main qui créent une œuvre d'art intime. Elle est faite des échos du passé, d’une mémoire psychologique,comme des objets précieux ou artefacts servant d'offrande aux dieux sur un autel improvisé au bord de la route. Frontières absentes, 2021  Installation éphémère constituée de rubans de couture qui explorent un espace paysager désaffecté. Les rubans mettent l'accent sur les absences, sur les limites de l'espace. Ils coupent l'espace en créant un sentiment de restriction, une absence restreinte. Il s'agit de l'exploration d'un concept que l'artiste a utilisé dans des résidences précédentes.
Seeta Müller Offerings, 2021  Les objets du passé et les souvenirs incomplets sont une notion récurrente dans la pratique de l'artiste. L'installation est composée de pièces de céramique faites à la main qui créent une œuvre d'art intime. Elle est faite des échos du passé, d’une mémoire psychologique,comme des objets précieux ou artefacts servant d'offrande aux dieux sur un autel improvisé au bord de la route. Frontières absentes, 2021  Installation éphémère constituée de rubans de couture qui explorent un espace paysager désaffecté. Les rubans mettent l'accent sur les absences, sur les limites de l'espace. Ils coupent l'espace en créant un sentiment de restriction, une absence restreinte. Il s'agit de l'exploration d'un concept que l'artiste a utilisé dans des résidences précédentes.

Seeta Müller Offerings, 2021 Les objets du passé et les souvenirs incomplets sont une notion récurrente dans la pratique de l'artiste. L'installation est composée de pièces de céramique faites à la main qui créent une œuvre d'art intime. Elle est faite des échos du passé, d’une mémoire psychologique,comme des objets précieux ou artefacts servant d'offrande aux dieux sur un autel improvisé au bord de la route. Frontières absentes, 2021 Installation éphémère constituée de rubans de couture qui explorent un espace paysager désaffecté. Les rubans mettent l'accent sur les absences, sur les limites de l'espace. Ils coupent l'espace en créant un sentiment de restriction, une absence restreinte. Il s'agit de l'exploration d'un concept que l'artiste a utilisé dans des résidences précédentes.

travailler, créer,  manger et vivre ensemble pendant une semaine
travailler, créer,  manger et vivre ensemble pendant une semaine
travailler, créer,  manger et vivre ensemble pendant une semaine
travailler, créer,  manger et vivre ensemble pendant une semaine
travailler, créer,  manger et vivre ensemble pendant une semaine
travailler, créer,  manger et vivre ensemble pendant une semaine
travailler, créer,  manger et vivre ensemble pendant une semaine
travailler, créer,  manger et vivre ensemble pendant une semaine

travailler, créer, manger et vivre ensemble pendant une semaine

Le soir les artistes présentent leur travail, ces soirées sont ouvertes à tous
Le soir les artistes présentent leur travail, ces soirées sont ouvertes à tous
Le soir les artistes présentent leur travail, ces soirées sont ouvertes à tous
Le soir les artistes présentent leur travail, ces soirées sont ouvertes à tous

Le soir les artistes présentent leur travail, ces soirées sont ouvertes à tous

Le vernissage , la remise des cadeaux
Le vernissage , la remise des cadeaux
Le vernissage , la remise des cadeaux
Le vernissage , la remise des cadeaux
Le vernissage , la remise des cadeaux
Le vernissage , la remise des cadeaux
Le vernissage , la remise des cadeaux
Le vernissage , la remise des cadeaux
Le vernissage , la remise des cadeaux
Le vernissage , la remise des cadeaux
Le vernissage , la remise des cadeaux
Le vernissage , la remise des cadeaux
Le vernissage , la remise des cadeaux
Le vernissage , la remise des cadeaux
Le vernissage , la remise des cadeaux
Le vernissage , la remise des cadeaux

Le vernissage , la remise des cadeaux

En musique avec l'association la cabre d'or
En musique avec l'association la cabre d'or
En musique avec l'association la cabre d'or
En musique avec l'association la cabre d'or
En musique avec l'association la cabre d'or

En musique avec l'association la cabre d'or

lectures in situ à l'aire de foulage et au lavoir grâce à la médiathèque
lectures in situ à l'aire de foulage et au lavoir grâce à la médiathèque
lectures in situ à l'aire de foulage et au lavoir grâce à la médiathèque
lectures in situ à l'aire de foulage et au lavoir grâce à la médiathèque
lectures in situ à l'aire de foulage et au lavoir grâce à la médiathèque
lectures in situ à l'aire de foulage et au lavoir grâce à la médiathèque
lectures in situ à l'aire de foulage et au lavoir grâce à la médiathèque

lectures in situ à l'aire de foulage et au lavoir grâce à la médiathèque

La danse avec l'association Exaudi
La danse avec l'association Exaudi
La danse avec l'association Exaudi
La danse avec l'association Exaudi
La danse avec l'association Exaudi
La danse avec l'association Exaudi

La danse avec l'association Exaudi

Art en Ciel pour les enfants avec Art'musez-vous  de la Ciotat
Art en Ciel pour les enfants avec Art'musez-vous  de la Ciotat
Art en Ciel pour les enfants avec Art'musez-vous  de la Ciotat
Art en Ciel pour les enfants avec Art'musez-vous  de la Ciotat

Art en Ciel pour les enfants avec Art'musez-vous de la Ciotat

Pause musicale avec Flora Hol à la guitare et à la chanson et Emilie Iannelli à la flûte traversière
Pause musicale avec Flora Hol à la guitare et à la chanson et Emilie Iannelli à la flûte traversière
Pause musicale avec Flora Hol à la guitare et à la chanson et Emilie Iannelli à la flûte traversière
Pause musicale avec Flora Hol à la guitare et à la chanson et Emilie Iannelli à la flûte traversière
Pause musicale avec Flora Hol à la guitare et à la chanson et Emilie Iannelli à la flûte traversière
Pause musicale avec Flora Hol à la guitare et à la chanson et Emilie Iannelli à la flûte traversière
Pause musicale avec Flora Hol à la guitare et à la chanson et Emilie Iannelli à la flûte traversière

Pause musicale avec Flora Hol à la guitare et à la chanson et Emilie Iannelli à la flûte traversière

Du piano avec Laurent Espanet
Du piano avec Laurent Espanet
Du piano avec Laurent Espanet
Du piano avec Laurent Espanet
Du piano avec Laurent Espanet

Du piano avec Laurent Espanet

Avec l'association Mandihy des percussions dans la chapelle
Avec l'association Mandihy des percussions dans la chapelle
Avec l'association Mandihy des percussions dans la chapelle
Avec l'association Mandihy des percussions dans la chapelle
Avec l'association Mandihy des percussions dans la chapelle

Avec l'association Mandihy des percussions dans la chapelle

Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar
Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar

Visites guidées avec la médiatrice Lila kaddouri et l'historienne Michele Amar

Un film dans l'armure d'Abraham proposé par un de ses réalisateurs Dominique Poupardin
Un film dans l'armure d'Abraham proposé par un de ses réalisateurs Dominique Poupardin
Un film dans l'armure d'Abraham proposé par un de ses réalisateurs Dominique Poupardin

Un film dans l'armure d'Abraham proposé par un de ses réalisateurs Dominique Poupardin

un parcours balisé
un parcours balisé
un parcours balisé
un parcours balisé
un parcours balisé
un parcours balisé

un parcours balisé

Art en Ciel
Art en Ciel

Du 1 au 7 novembre 2021 PARCOURS D’ART

 sur les lieux historiques de Cuges Les Pins,  festival interculturel 6 et 7 novembre 2021

 L’association tadlachance organise l’événement ART EN CIEL, elle vous invite découvrir les œuvres réalisées sur les sites historiques et à assister aux prestations culturelles Cugoises qui se déroulent le long d’un parcours le 6 et 7 novembre.

Le thème Art en ciel est proche de celui de l’arc en ciel, il propose aux artistes d’exécuter un travail d’art contemporain contextuel en lien avec le spirituel, le mystère, l’émerveillement, les mondes cachés, l’univers,  ce qui est en haut léger et ce qui nous dépasse…

Seize artistes internationaux vont réaliser des œuvres in situ sur les sites historiques de Cuges-Les-Pins.  Du 1 au 5 novembre les artistes vont réaliser des œuvres sur place en rapport avec le lieu choisi, que ce soit la chapelle des Pénitents blancs, le lavoir, l’église, la chapelle saint Antoine, l’aire de foulage, la tour de l’horloge etc…  Ces lieux historiques seront habités d’œuvres originales et uniques. Une médiatrice fera la visite des œuvres pendant le weekend et le parcours sera ponctué d’inattendus musicaux et littéraires.

Le parcours d’art débute samedi 6 novembre à 11 heures par le vernissage au point d’accueil place Lucius Cal située sur la nationale.  Les expositions intérieures et extérieures  se poursuivent  dimanche 7 novembre de 10h à 18 heures. Le long de ce parcours d’art à différents moments de la journée,  il y aura des interventions musicales, des lectures de texte, du théâtre et des visites guidées qui permettront au public d’avoir des explications sur le site, l’artiste et l’œuvre réalisée.

Les artistes participants : Miki Velciov  Roumanie, Michèle Atchadé Paris,  Alain Brunet Aix en Provence, Madeleine Doré Cuges,  Françoise Rod  Cuges,  Seeta Muller Sablé sur Sarthes,  Nouvelle Zélande Jean-louis Paquelin Nice, Valerie Morroja  Nice, Giuseppe Pintus Italie, Marcos Vidal, Espagne Christine Gist Angleterre, Joo-young kim Corée,  Minhyeok Ahn Corée, Penka Mincheva Bulgarie, Elena Panayotova Bulgarie,  Adriana Cerecero Mexique.

Visites guidées, lectures,  prestations musicales et autres avec :    Leila Kad (visites guidées),  Cabre d’or (musique), Naïade Acker (théâtre) Mandihy (percussions), Cugistoria (histoire),  Flora Hol et Emilie Ianello (musique),  Laurent Espanet (piano) la Médiathèque de Cuges (lectures) Lire et faire lire (lectures) Art'musez-vous (ateliers pour enfants) et Dominique Poupardin (film),  .

Vernissage : Samedi  6 novembre à 11heures place Lucius Cal, point d’accueil, route nationale

Parcours d’art ouvert : le samedi 6 novembre de 11h à 18h et le dimanche 7 novembre de 10 h à 18h 

Film : le dimanche 7 novembre à 15h 30 à la salle des mariages de Cuges, un docu-fiction sur l’artiste Abraham Poincheval, Dans l’armure d’Abraham. Un film de Matthieu Verdeil écrit et réalisé par Jérémie Van Quynh et Dominique Poupardin de Cuges.

Pour connaitre les horaires des visites guidées, des lieux et prestations musicales rendez-vous sur le site de tadlachance et au point d’accueil  place Lucius Cal.

Art en ciel est réalisé en collaboration  avec la Mairie de Cuges-Les-Pins et avec le Soutien du Département 13

Nous remercions celles et ceux qui hébergent les artistes, l’association Rose Piment pour sa cuisine, l’Olympien pour ses pizzas, la villa Séquana, les associations participantes  et tous les bénévoles.

 

     

  informations sur les artistes

 

présentation des artistes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :